Comment faire ses bougies parfumées : voici notre technique artisanale !


Nous avons déjà proposé un article qui vous apprend comment faire des bougies parfumées sans danger pour la santé. Aujourd’hui, nous traitons du mélange. Bien sûr, tous les artisans ont des recettes spécifiques qu’ils ne souhaitent pas dévoiler. Toutefois, la transparence est importante aujourd’hui, cela permet de combler les attentes des clients qui sont de plus en plus exigeants.


Comment parfumer des bougies et augmenter la durée de vie ?


Un critère doit être pris en compte lors de la composition de vos bougies parfumées naturellement. En effet, il y a la cire qui est importante puisqu’elle peut favoriser la propagation de l’odeur à froid et à chaud. Généralement, la bougie aura tendance à sentir très fortement lorsqu’elle est très froide, mais elle perd de son intensité quelques jours plus tard lorsqu’elle est allumée. C’est pour cette raison qu’il ne faut pas se fier à ce premier jour, vous devez attendre le premier allumage pour connaître le bon rendu olfactif.


  • Vous savez comment faire des bougies parfumées puisqu’il suffit de choisir une fragrance et de l’ajouter à votre cire.

  • Par contre, lorsque vous décidez d’acheter de la cire (soja, abeille, colza…), vous devez regarder la fiche d’utilisation.

  • Certaines informations sont importantes et elles vous renseignent concernant les températures à respecter pour ajouter le parfum et pour la couler dans le contenant.


Si vous souhaitez suivre une formation pour apprendre comment parfumer une bougie naturellement, soyez assez vigilant. Il est possible d’utiliser des fleurs ou des produits naturels, mais cela demande des compétences importantes et une maîtrise totale. En effet, il ne faut pas que les ingrédients brûlent lorsque vous allumez la mèche. Il est alors préférable d’acheter une fragrance prête à l’emploi.


  • La recette la plus classique consiste à mélanger de la cire de soja en ajoutant 10 % au maximum de parfum en se basant sur le poids de la cire.

  • Par exemple, si vous devez ajouter 100 grammes de cire, il faut prévoir 10 grammes de fragrance.


N’oubliez pas de prendre la même mesure et de ne pas vous baser sur le ml puisqu’il n’est pas fiable surtout lorsque vous pesez votre cire en gramme. Pour que votre bougie naturelle et parfumée soit un peu plus dure et pour que le rendu olfactif soit optimisé, nous vous conseillons d’ajouter de la stéarine. Il s’agit d’une cire naturelle et il est suffisant d’ajouter 5 % par exemple par rapport au poids de votre cire. Bien sûr, lorsque vous avez un poids total de 100 grammes, vous devez à chaque fois déduire les autres ingrédients.


Comment utiliser un diffuseur de parfum avec bougie ?


Imaginons que vous avez une bougie de 100 grammes, vous ajoutez 5 grammes de stéarine et 10 grammes de parfum, vous aurez donc besoin de 85 grammes de cire au total. Vous devez ajouter les ingrédients à certaines températures. La stéarine peut être ajoutée à 70 grammes, il faut bien mélanger pendant deux minutes. Attendez ensuite que la préparation descende à 65 degrés pour ajouter la fragrance et vous pourrez à nouveau mélanger pendant deux minutes. Lorsque le thermomètre descend à 45 degrés, vous pouvez remplir votre contenant. Pour les diffuseurs de parfum, le concept n’est pas le même puisque vous n’avez pas de cire.




  • Pour avoir un diffuseur, il faut une fragrance, mais également une base de parfum ou d’alcool.

  • Pour nos sprays végétaux, nous optons pour un parfum naturel, sans phtalates et sans CMR.

  • Nous ajoutons une base de parfum végétale, cela permet d’avoir un rendu intéressant et idéal pour votre santé.

  • Pour l’usage, c’est facile, il suffit de pulvériser le produit sur des textiles par exemple.


Pour un diffuseur classique avec des bâtonnets ou celui pour la voiture, sachez que la recette reste la même. Vous pouvez aussi ajouter une huile de myristate d’isopropyle pour améliorer le rendu olfactif, mais n’ayez pas la main lourde. Pour les sprays, cela pourrait entacher vos sols qui deviendront glissants.

Pour les diffuseurs classiques, 5 % peuvent être amplement suffisants. Si vous partez sur des bases végétales et naturelles, il faudra souvent mélanger au préalable les produits avant de les utiliser pour que les ingrédients s’associent à merveille.

11 vues0 commentaire